Choose your Language and Region:

BOB SHAY

Le cycliste Bob Shay - Avec Hotronic Foot Warmers 10 ans et 20 000 milles plus tard...

Au cours de l'hiver 2002-2003, j'ai effectué mon premier essai cycliste de 2 200 milles de Hotronic Foot Warmers. Depuis lors, j'ai fait du vélo surtout pendant les heures précédant l'aube pour faire de l'exercice aérobique, soit environ 2 000 milles chaque hiver de novembre à mars, ou en moyenne 25 milles/jour quatre jours par semaine. Pendant cette période, dans notre région, les températures moyennes du matin sont de 26 degrés Fahrenheit (-3° Celsius), avec des minimums d'un mois à 20 degrés (-7° Celsius) et un ou deux jours par an à 5 degrés (15° Celsius).

 


Le chauffe-pieds Hotronic est le seul produit que j'utiliserai pour garder mes orteils au chaud pendant le vélo d'hiver par temps froid.

Confort - Je ne sens pas l'élément chauffant ou le fil électronique sous ma semelle intérieure lorsque je fais du vélo. Mes orteils restent confortablement au chaud, la batterie reste fixée à mon bottillon ou à ma botte, et le choix des options de chauffage de la température me permet de régler avec précision la puissance de chauffage lorsque nécessaire. Je maintiens le réglage de la batterie au niveau 2 95 % du temps. Ce n'est que lorsque la température descend en dessous de 20 degrés (-7° Celsius) que j'utilise occasionnellement le réglage de niveau trois.


Qualité - Pendant l'exercice aérobique quand mes pieds transpirent, le produit Foot Warmer continue à fonctionner. Dans les mêmes conditions, les chauffe-pieds chimiques absorbent la transpiration, deviennent durs comme une pierre et ne produisent pas de chaleur.


Durabilité - Je n'ai pas réussi à briser ce produit, peu importe la vitesse ou la dureté de mon vélo ou la transpiration que je produis pendant l'exercice. Excellent produit.

J'aime rouler à l'extérieur régulièrement lorsque la température descend en dessous de 45 degrés F et Hotronic Foot Warmers sont mes réchauffeurs d'orteils, que je porte des bottes de vélo ou des bottes isolées.